Month: février 2015

IMG_9915

Acuitis : le bonheur dans une lunette

Je vous ai déjà parlé de mes pérégrinations optiques par le passé . A l’époque j’apprenais que je n’étais pas opérable pour ma myopie. Grosse déception et petit rebondissement avec par conséquent la quête de la parfaite paire de lunettes. J’avais largement donné pendant des années avec Afflelou et cie. Au final oui les tarifs sont intéressants mais la qualité des lunettes n’étaient pas franchement au rdv (hors grandes marques on est bien d’accord). J’ai donc poussé la porte d’Acuitis qui m’a semblé différent au premier coup d’oeil. La lunette au rang d’art Il n’y a qu’à pousser la porte d’une de leurs boutiques ou à jeter un oeil à leur site internet pour se rendre compte immédiatement que cet opticien est différent des magasins d’optique habituels. L’atmosphère est chaleureuse, design, épurée et presque luxueuse. Et tout ça sans en faire des caisses. Une offre stylisée, de qualité et abordable Avec un tel décor, je m’attendais à devoir vendre un rein au moment de passer à la caisse et pourtant pas du tout car la marque …

10903201_299646440159075_695671492_n

La première neige

Petite je n’ai pas connu la neige. Ma première confrontation avec elle remonte à un séjour de classe dans le Jura quand j’avais 7 ou 8 ans. J’avais détesté skier, cette sensation de ne rien contrôler, d’être en danger. Ca allait trop vite pour moi. Puis mes parents nous ont emmené vivre à l’autre bout de la France, là où il neige beaucoup, en plein coeur des Pyrénées. Au début cette neige qui revenait chaque hiver me rendait euphorique, c’était tellement beau. Je me souviens d’un jour de Noël où l’on avait mangé dehors, une immense soleil brillait et sous nos pieds, un tapis de neige donnait à l’ensemble une impression totalement surréaliste. Puis les années lycée avec l’attente du bus le matin sous 50 cm de neige. Le froid et l’humidité qui rentraient par tous les pores de ma peau et cette sensation d’inconfort qui m’accompagnait toute la journée. Puis le temps est passé, je suis partie vivre sur Toulouse et la neige n’a plus été qu’un souvenir lointain. Trois ans sans neige puis …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Faire ses comptes avec un Kakebo

Je suis tombée sur mon Kakebo en me baladant chez  Cultura. Sur la couverture on peut lire « agenda de comptes pour tenir son budget sereinement ». Faire mes comptes c’est un peu le truc que je ne fais jamais. Grâce au dieu des internets, le suivi de compte en ligne existe et je me contentais de regarder de temps en temps où j’en étais. Grave erreur puisque le suivi en ligne ne permet pas vraiment de prendre en compte les chèques en attente de débit ou encore les gros prélèvements types impôts, taxe d’habitation, régularisation EDF et autres joyeusetés. Je me retrouvais donc souvent dans le rouge à cause d’une mauvaise visibilité. Entre l’état de mon compte en ligne au jour J et l’argent réel dans la nature prêt à se retirer de mon compte, il y a avait souvent une énorme différence. Du coup ce petit carnet me semblait potentiellement prometteur pour peu que je m’obligeais à prendre le temps d’y consacrer un petit moment chaque semaine. Un kakebo c’est quoi ? Ce petit livre …