Voyages
comments 2

Corse : à la découverte de Santa Giulia et de ses environs

111

Nous venons de revenir d’une semaine en Corse où nous sommes partis tous les 3 avec deux amis. L’occasion pour la poulette de prendre l’avion pour la première fois et surtout de découvrir des plages magnifiques …

santa-giulia

santa-giulia

santa-giulia

santa-giulia

Ici Santa Giulia. En réalité, pas de grande étendue de sable comme on en a l’habitude en méditerranée mais plutôt pleins de petites « criques » qui s’étendent sur plusieurs kilomètres. Gros point positif pour les enfants, l’eau y est peu profonde pendant longtemps ce qui fait qu’elle est chaude et surtout très très calme. Les gros amas rocheux en plein milieu permettent aussi d’aller titiller la faune sous marine avec simplement un masque et un tuba.

Point négatif, ces petites plages magnifiques sont vites bondées et il est très difficile d’y accèder en voiture et de se garer ! Il ne faut pas oublier que la Corse est une toute petite île montagneuse. Il n’y a donc pas beaucoup de grands parkings et il faut donc marcher un peu (et mériter) pour accèder au saint Grâal !

palombagia

palombagia

Non loin de Santa Giulia, se trouve la plage de la Palombaggia. Plus conventionnelle dans le sens où il s’agit là d’une grande étendue de sable et d’eau et plus sauvage aussi car beaucoup moins touristique. Il y a moins d’infrastructures (bars, restos,…) et les alentours sont tout de même beaucoup moins construits.

porto-vecchio-port

Zoom rapide maintenant sur Porto Vecchio ! Nous avons découvert un port sans grand intérêt si ce n’est la location de bâteaux. La vieille ville elle, se trouve sur les hauteurs et dispose surtout de boutiques de souvenirs. Pas franchement notre passion donc nous avons passé notre chemin rapidement sans même s’arrêter.

bonifacio

bonifacio

bonifacio

Un coup de coeur à présent : Bonifacio ! Cette ville à l’extrème sud de la Corse est belle même sous la pluie. En effet, ce jour là le temps n »était pas des plus sympas mais il nous a permis de visiter la ville qui était quasi déserte (je n’ose pas imaginer ce que c’est au mois d’Août). Nous n’avons pas pu faire le cimetière marin, rapport à la météo mais nous avons pu découvrir une jolie citadelle (qui m’a beaucoup fait penser aux Baux de Provence) pleine de petits coins et recoins.

Et alors la Corse, on y va ou pas ?

Si vous voulez lézarder sur des plages magnifiques ou que vous êtes sportif et amoureux de la nature : sans hésiter ! Si par contre comme moi vous aimez les vacances aussi bien détente que découverte, je ne vous le conseille pas plus d’une semaine. En effet, il y a très peu de choses à faire en Corse à l’exception de la plage et de ballades en nature (ce qui est déjà très bien) ! Si vous recherchez un endroit un peu plus « culturel » avec des musées et d’anciens sites archéologiques par exemple, je vous conseille plutôt la Sardaigne non loin de là (c’est sur ma liste à faire rapidement).

Côté gastronomie, on y mange plutôt bien -si on aime la charcuterie, le vin et le fromage !^^

Dans un prochain article, je vous donnerais quelques unes des bonnes adresses testées pendant cette petite semaine

Et l’aspect pratique ?

Sachez qu’EasyJet vient d’ouvrir une liaison Toulouse/Figari. Parfait pour rejoindre le sud de la Corse en seulement 1h de vol à bas prix !

Une petite astuce et un bon plan aussi, puisque j’ai pu tester le service de voiturier Blue Valet à l’aéroport. Concrétement, ils récupèrent votre voiture au dépose minute, ils la garent dans un parking privé et surveillé et ils vous la re-déposent au retour. Coût de l’opération : environ 60€ pour une semaine et du temps de gagné pour partir sans stress.

Vous pouvez utiliser le code promo MLLEPAUL10 pour bénéficier de 10€ de réduction ;)

Pour le logement, et les bonnes adresses, on se retrouve très vite !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Partagez ce chouette article à vos amis ;)

2 Comments

  1. Pour être aussi allée en Sardaigne, je préfère largement la Corse. La Sardaigne y ressemble, mais toutes les distances sont plus grandes, donc il faut rouler davantage pour aller d’un point à l’autre. L’artisanat est peu développé, et les musées et autres activités culturelles ont des horaires d’ouverture très restreints. A part les îles de la Magdaleina, vraiment magnifiques et sauvages, je m’y suis un peu ennuyée!

  2. Pingback: Corse du sud : mes bonnes adresses à Porto Vecchio & environs |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>